le registre d’élevage

lundi 29 avril 2013
par  Robert PIETTE

Tout apiculteur qui commercialise le produit de ses ruches doit tenir un registre d’élevage, prévu par l’article 253-II du code rural. Un arrêté en date du 5 juin 2000 en a fixé les modalités et le caractère obligatoire à partir du 30 juin 2000.

L’apiculteur doit consigner dans le registre d’élevage les informations relatives à l’identification du rucher (numéro de l’apiculteur, le lieu, adhésion au GDS et syndicat apicole et sa charte qualité…..) , tous les événements constatés sur les ruches ainsi que les résultats des visites

Ce registre d’élevage doit contenir les déclarations relatives au rucher (déclaration GDS), les certificats sanitaires délivrés éventuellement par un agent sanitaire, et l’enregistrement des traitements effectués AVEC LES ORDONNANCES en faisant apparaître la nature des médicaments (nom commercial ou substance active), la quantité administrée, les dates de début et fin de traitement et les ruches concernées.

Il doit contenir aussi le cas échéant les résultats d’analyse obtenus en vue d’établir un diagnostic ou d’apprécier la situation sanitaire des abeilles. Le registre d’élevage doit être conservé pendant une durée minimale de 5 ans suivant l’année de prise en compte de la dernière information enregistrée.

L’apiculteur pourra également tenir un registre de production


Navigation

Articles de la rubrique

  • le registre d’élevage